Vous êtes fous d'avaler ça !

UN INDUSTRIEL DE L'AGRO-ALIMENTAIRE DéNONCE

Christophe Brusset

Editions Flammarion, 2015

Soyons directs, ce qui intéresse les industriels, c'est votre argent. Pas votre bonheur ni votre santé. 

- Christophe Brusset, "Vous êtes fous d'avaler ça !" -

PARTAGER

POURQUOI CE LIVRE ?

Parce qu'on aimerait bien comprendre comment des industries alimentaires parviennent à nous vendre des lasagnes à la viande de cheval ou du lait contaminé à la mélanine ! Christophe Brusset, ancien dirigeant au sein de grands groupes industriels, est un repenti. Il a voulu briser la loi du silence en nous ouvrant les portes des usines agroalimentaires. Dans ce livre, il raconte les tractations entre producteurs et distributeurs - pour faire réduire les tarifs (et la qualité). En 250 pages, il révèle les secrets et les dérives de l'industrie. Après cette lecture, c'est sûr: vous passerez plus de temps à lire la liste de composition des aliments avant de les acheter ! 

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

« La Boîte avait une mentalité particulière, différente de ce qu'on apprend à l'école, avec ses valeurs propres, et sa vision bien à elle du Bien et du Mal. En l'occurrence, le Bien c'était tout ce qui permet plus de profit, le Mal c'était perdre de l'argent. »

Bienvenue dans un monde où le mensonge, la dissimulation et la mauvaise foi font partie du quotidien. Selon le bouquin. 

« Il suffit de présenter, par exemple dans le cas de la pâte à tartiner aux noisettes contenant essentiellement de l'huile et du sucre (obésité assurée), une publicité avec un verre de lait et des noisettes, ingrédients mineurs, pour lui faire croire que le produit est sain.  »

La solution : apprendre à lire les étiquettes, déchiffrer les listes d'ingrédients, comprendre les valeurs énergétiques.

« On a parfaitement conscience que la présence de résidus dans le produit fini est « techniquement évitable », mais que rien n'oblige le fabricant à en informer le consommateur, même si certaines substances sont reconnues cancérigènes, neurotoxiques ou allergisantes.  »

Fabriquer un produit alimentaire, c'est avant tout un processus industriel. Il n'existe donc aucun produit dans votre supermarché qui ne contienne pas au moins un additif.

« Plus il y a d'intervenants et de frontières, mieux c'est. Les documents sont dans des langues différentes et les services sanitaires, vétérinaires, les fraudes, les douanes ne peuvent agir que dans leurs pays respectifs. Les administrations nationales ont du mal à se coordonner.  »

Voilà une bonne raison de retirer de votre panier tous les produits trop transformés. Car qui dit transformation dit intermédiaire. En particulier en Chine. 

« L'alimentation représente aujourd'hui à peine 15% du budget moyen des Français. On n'a jamais dépensé aussi peu pour se nourrir et la plupart d'entre nous peuvent faire l'effort de payer un juste prix pour du bon produit.  »

"Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture" disait Hippocrate. Ca mérite bien de payer un peu plus cher pour des produits de qualité, non?

VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE DE A À Z ?

ACHETER CE LIVRE EN LIGNE
auprès d'un libraire indépendant

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ EN GRIGNOTANT DES CAROTTES SANS OGM par Olivier

Diplômé de droit, spécialisé en propriété littéraire et artistique, Olivier a travaillé plusieurs années dans le domaine de l'audiovisuel avant de devenir rédacteur pour différentes publications et sites internet. Globe-trotter et touche à tout, il dévore (et dissèque) pour 2MINBOOKS les derniers ouvrages relatifs à l'innovation.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5