Seuls ensemble

DE PLUS EN PLUS DE TECHNOLOGIES, DE MOINS EN MOINS DE RELATIONS HUMAINES

Sherry Turkle

Editions Editions L'échappée, 2015

Nous ne voudrons pas savoir si nos machines sont intelligentes, mais si elles nous aiment. (...) Nous sommes à deux doigts d'envisager la simulation de l'émotion comme une émotion suffisante.

- Sherry Turkle, "Seuls ensemble" -

PARTAGER

POURQUOI CE LIVRE ?

Parce que la semaine dernière nous 2MINutions pour vous le dernier bouquin de Serge Tisseron, "Le Jour où mon robot m'aimera". Mais d'autres que lui se sont intéressés au sujet, à commencer par Sherry Turkle - prof au MIT. Sherry étudie le sujet depuis plus de 20 ans. Dans son dernier livre - "Seuls ensemble" - paru récemment, elle dresse un bilan de 30 années de recherches et vous explique en gros pourquoi et comment vous allez tomber amoureux de votre ordi. Du Tamagotchi aux programmes d'Intelligence Artificielle à venir, elle interroge la façon dont les nouvelles technologies refondent nos vies affectives, publiques comme intimes. Preuves à l'appui, elle montre comment nous nous coupons peu à peu de ce qui est la base d'une relation humaine : l'altérité et ses imprévisibles. Et surtout surtout, comment en étant connectés en permanence, nous nous privons des bienfaits de la solitude. Toujours connecté, ça vous fait penser à quelqu'un? 

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

« Les robots sociaux soutiennent notre regard, engagent la conversation et apprennent à nous reconnaître. Ils nous demandent de prendre soin d'eux, et nous nous imaginons qu'ils pourraient prendre soin de nous en retour. »

Nous faisons même plus que l'imaginer, nous les créons pour cela. Jusqu'où osera-t-on s'abandonner totalement entre leurs composants? voilà la vraie question...

« Au moment robotique de notre histoire, la simulation du lien semble nous suffire. (...) Aujourd'hui plus que jamais, notre désir d'interagir avec l'inanimé ne dépend pas d'une tromperie dont nous serions les dupes, mais de notre désir de combler les vides. »

Le "moment robotique" est celui où nous sommes prêts, émotionnellement et philosophiquement, à accepter les robots sociaux comme animaux de compagnie, comme amis, confidents et même partenaires amoureux. Vous êtes prêt, vous? 

« Le concept des robots sociaux suggère que notre façon d'affronter l'intimité se résume peut-être à l'éviter tout à fait. (...) Nous avons cessé de déplorer la simplification et l'appauvrissement de nos relations. Nous en venons à les anticiper, parfois même à les désirer. »

Tout seul avec son robot, ou bien entouré de plein de monde que l'on ne connaît qu'en surface. Voilà un constat bien pessimiste auquel on n'a qu'envie de répondre : et l'amour ? L'amitié ? Disparus ?

« Pendant des décennies, nos ordinateurs nous ont demandé de penser avec eux : aujourd'hui, les ordinateurs et les robots, considérés comme sociaux, affectifs et relationnels, nous demandent d'éprouver des émotions pour eux et avec eux. »

Ces intelligences restent artificielles mais nous voulons qu'elles nous apprécient. Alors nous créons leurs réponses émotionnelles de toutes pièces. 

« Lorsque l'on dépend de l'ordinateur pour se souvenir du passé, on s'intéresse surtout au passé qui est conservé sur l'ordinateur, quel qu'il soit. Et l'on apprend à préférer le passé qui est le plus simple à retrouver. »

Quand tout est sur la machine, forcément...

VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE DE A À Z ?

ACHETER CE LIVRE EN LIGNE
auprès d'un libraire indépendant

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ AVEC UN ORDINATEUR par Maïlys

Diplômée de Sciences-Po, spécialisée en communication, Maïlys est une insatiable curieuse, de l'histoire aux phénomènes de société, en passant par les cultures et réflexions en tous genres. Entre un bouquin et un crayon (et un job et pléthore de projets), elle aime parler de ce qu'elle a lu.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5