Le jour où mon robot m'aimera - Vers l'empathie artificielle

Serge Tisseron

Editions ALBIN MICHEL, 2015

L'intelligence artificielle fait peur, l'empathie artificielle sera là pour nous rassurer. C'est elle qui sera le fer de lance de leur promotion.

- Serge Tisseron, "Le jour où mon robot m'aimera - Vers l'empathie artificielle" -

PARTAGER

POURQUOI CE LIVRE ?

Parce que les robots sont partout ! et que le jour où nous allons en tomber amoureux n'est plus très loin... Alors quand un psy comme Serge Tisseron analyse nos petites névroses futures et nos relations (et plus si affinités) avec les machines ça devient tout de suite passionnant. "Le jour où mon robot m'aimera" est un livre à mi-chemin entre essai de prospective et roman de science-fiction. On se croirait dans le film "Her" de Spike Jonze. Bientôt un robot vous brisera-t-il le coeur ? Pour le savoir, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

« Les robots de demain ne ressembleront pas à ce qu'on voit série télévisée "Real Humans" [...] ils n'auront plus besoin de se brancher sur Internet avec un câble pour se mettre à jour.  »

100% autonomes ! Selon Tisseron, les robots auront une connexion généralisée permanente. Une veste par exemple, suffira à les recharger d'un simple contact. Et hop, ça repart.

« Le robot de l'avenir sera pareillement capable d'apporter réassurances et surprises dans l'exacte proportion où [l'utilisateur] le souhaite. »

Les robots plus forts que les doudous ! Car demain, les robots seront réglables : vous pourrez les basculer en mode « très imprévisible » ou « prévisible » exactement comme dans un jeu vidéo.

« La brèche par laquelle les robots entreront dans nos vies est due à la différence qui existe entre ce que nous attendons d'un interlocuteur et ce qu'il nous propose dans la réalité. »

En clair : le robot ne peut jamais vous décevoir. Le compagnon parfait quoi...

« lls seront tour à tour nos serviteurs, nos complices, nos témoins ou nos partenaires, ils deviendront complexes et capables de réaliser ces différentes fonctions en même temps.  »

A ce rythme, c'est nous qui allons nous retrouver à servir un cocktail à des robots.

« ll va devenir nécessaire de penser autrement notre rapport aux objets : accepter que nous pourrions les aimer (...) et prendre en compte que les robots puissent être des mouchards reliés à des tiers.  »

Et Tisseron conclue : ce sera « pour de faux ». Et alors ? Il suffira de l'oublier pour être heureux... Etes vous prêt pour ça?

VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE DE A À Z ?

ACHETER CE LIVRE EN LIGNE
auprès d'un libraire indépendant

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ SANS INTELLIGENCE ARTIFICIELLE par Marion

Passionnée par les arts et l'anthropologie, Marion est diplômée en histoire culturelle & conseil éditorial (département philosophie, Paris IV). Nostalgique de son enfance et des soirées passées à écouter une histoire autour du feu, elle poursuit cette tradition de conteur en partageant le meilleur des ouvrages qui l'ont marquée.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5