Petit traité de vie intérieure

Frédéric Lenoir

Editions Pocket, 2012

Exister est un fait, vivre est un art [...] Il nous faut apprendre à vivre comme on apprend à jouer du piano, à cuisiner, à sculpter le bois ou la pierre.

- Frédéric Lenoir, "Petit traité de vie intérieure" -

PARTAGER

POURQUOI CE LIVRE ?

Parce que les vacances approchent et que c'est le meilleur moment pour ne rien faire. Ca tombe bien : ne rien faire est justement ce que je propose le philosophe Frédéric Lenoir pour redévelopper sa vie intérieure. Ne rien faire du tout. Et si ça vous angoisse de regarder le ciel en ne pensant à rien allongé sur la plage, plongez-vous dans ce livre, inspirez à fond, et voyez ce que ça donne. Pas de savoir théorique mais juste une connaissance pratique pour mener une vie bonne, en harmonie avec soi. Les vacances c'est aussi fait pour ça, non?

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

« Pendant des millénaires, la religion a rempli ce rôle d'éducation de la vie intérieure. Force de constater qu'elle le remplit de moins en moins. Elle offre le plus souvent du dogme et de la norme quand les individus sont en quête de sens. »

C'est dit dès la première page. Pour Lenoir, ni notre éducation ni la religion ne nous permettent plus de développer notre vie intérieure. Il faut chercher ailleurs?

« Un individu qui a foi en la vie et qui est persuadé que tout ce qui advient est bénéfique [...] développera une confiance et une positivité qui ne feront qu'entretenir et nourrir cette croyance et cette confiance. Plus nous voyons les « cadeaux » de la vie, plus ils viennent à nous.  »

La confiance en l'avenir serait un paramètre essentiel pour réussir cet avenir. La bonne nouvelle, c'est que ça se développe. On appelle ça la méthode Coué, non?

« Ceux qui sont prêts à assumer les conséquences de la liberté ont conscience qu'ils sont véritablement responsables de leur vie. Ils n'exigent pas une sorte « d'assurance tous risques » contre les aléas de la vie. [...] Ils savent que la solution est en eux et non à l'extérieur. »

Lenoir s'en prend à « ceux qui gémissent sur leur sort ». Se défausser sur les autres ou sur l'Etat, est pour lui un signe d'un manque d'intériorité et de conscience de soi.

« Nous devons apprendre à éviter un écueil : celui de l'hyperactivité, qui est la démesure de l'action et qui est tout aussi néfaste que l'absence d'action. [...] Se reposer c'est aussi flâner, regarder les arbres ou les vitrines, se livrer à une occupation inutile, futile, simple, légère, non programmée. »

Sa solution pour arriver à tout mener de front : prendre le temps de ne rien faire. Regarder son chat ou son chien. Marcher sans but. Pour se régénérer.

« L'individu ne souffre plus aujourd'hui de trop d'interdits, mais de trop de possibles, d'une injonction de performance et d'autonomie trop lourde. »

Vous aussi vous avez du mal à choisir entre la plage et la montagne ? Vous savez ce qu'il vous reste à lire?

VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE DE A À Z ?

ACHETER CE LIVRE EN LIGNE
auprès d'un libraire indépendant

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ EN LéVITATION par Alexis

Alexis est co-fondateur de Soon Soon Soon. Il anime également les cours « Comment booster sa créativité » à la School of Life de Paris, et il est l'auteur du livre « Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec ». Passionné de sciences de l'exploration, il partage ici ses lectures sur la créativité, l'innovation et l'exploration de soi.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 3 / 5