Pour les musulmans

Edwy Plenel

Editions French and European Publications Inc, 2014

Sous toutes les latitudes, le sort fait aux minorités dit l'état moral d'une société

- Edwy Plenel, "Pour les musulmans" -

PARTAGER

POURQUOI CE LIVRE ?

Parce que dans deux jours se tient le premier tour des départementales. Et que les débats se préparent déjà, avec en ligne de mire la vague FN à venir. Le moment idéal pour lire en 2 minutes le dernier bouquin de Plenel, Pour les musulmans. Un livre qui se veut « un cri d'alarme et un geste de solidarité » adressé aux musulmans, et un pamphlet contre ceux qui les érigent en boucs émissaires. Ce livre est une interpellation à l'adresse d'une France gagnée par une islamophobie qui n'est même plus latente. Une France qui, selon Plenel, ne s'étonne plus d'entendre sur une radio un académicien affirmer qu'il y a dans le pays « un problème de l'islam« . Le débat est ouvert donc. Voici quelques éléments pour y participer.

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

« Comme famille intellectuelle, l'extrême droite moderne s'est construite sur la négation du principe d'égalité de la République: l'égalité des humanités, quelles que soient leurs origines, leurs races, leurs croyances, leurs cultures, leurs civilisations. Son credo politique est la construction d'une hiérarchie (...) basée sur le droit naturel. »

La construction d'une hiérarchie, et donc d'inégalités, justifiées par le « droit naturel ».

« C'est bien l'étranger qui est désigné comme un adversaire dans un discours qui l'air de rien, nous met en guerre. En guerre contre nous-mêmes, contre une partie du peuple, de notre histoire et de notre héritage. Car le souci, c'est que cet étranger n'est pas à l'extérieur mais parmi nous, entre nous, l'un d'entre nous (...) participant à l'avenir de la France. »

Plenel attaque ici les politiques lorsqu'ils évoquent « la question musulmane par le détour de l'essentialisation religieuse »

« On les voudrait musulmans transparents. Effacés, secrets, cachés. Assimilés, dit la Vulgate. À la vérité, inexistants. »

Plenel défend clairement une assimilation assumée, mais pas un effacement, estimant que c'est dans la « reconnaissance des minorités que se joue la vitalité d'une démocratie ».

« Ce livre répond en prenant le parti de nos compatriotes d'origine, de culture ou de croyance musulmanes contre ceux qui les érigent en boucs émissaires de nos inquiétudes et de nos incertitudes. L'enjeu n'est pas seulement de solidarité mais de fidélité. « Pour les musulmans » donc, comme l'on écrirait pour les juifs, pour les Noirs et pour les Roms, ou, tout simplement, pour la France. »

Un enjeu de fidélité à l'histoire donc. Pour contrer la banalisation d'un discours ambiant que Plenel assimile à celui qui autrefois affirmait l'existence d'un « problème juif » en France...

« Notre ennemi intérieur, comme il est nommé, n'est autre que la peur et c'est pourquoi il faut lui opposer le courage. [...] les gouvernants qui font commerce de ces haines cherchent à survivre par la désignation de boucs émissaires de façon que se libère et s'épuise la peur qui les habite et les paralyse. »

Car il est plus facile de se laisser aller à la peur que de la raisonner. Un mouvement qui va à l'inverse de la marche du monde actuel : vers la diversité des langues, des cultures, et l'affirmation des libertés individuelles.

VOUS VOULEZ LIRE CE LIVRE DE A À Z ?

ACHETER CE LIVRE EN LIGNE
auprès d'un libraire indépendant

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ AVEC TOLéRANCE par Marion

Passionnée par les arts et l'anthropologie, Marion est diplômée en histoire culturelle & conseil éditorial (département philosophie, Paris IV). Nostalgique de son enfance et des soirées passées à écouter une histoire autour du feu, elle poursuit cette tradition de conteur en partageant le meilleur des ouvrages qui l'ont marquée.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 4 / 5